A man who is not afraid is not aggressive, a man who has no sense of fear of any kind is really a free, a peaceful man.
 
  
Jiddu Krishnamurti
Lezarts
Séverine Robic
videos autres

Arnaud Desjardins:
- Bio 1 .

Jiddu Krishnamurti
causeries 

 

Tom Waits:
http://www.jukebo.fr/tom-waits
- come on up to the house
- Chocolate Jesus

- I don't wanna grow up
- Hold on
- God's away On Business

Franck Zappa:
vidéos-disques



Peter Gabriel:
-
Come talk to Me

Leonard Cohen:
-
In my secret life 

Neil Young :
-
the needle & the Damage Done


- I have a dream
  Martin LutherKing

Georges Carlin
  - le rêve américain


 LE BUS: Ta Gueule
 

 

Visites

 466630 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

gysample.gifTOME 2 - 13-The Crystal Cabinet

 

 

13-The Crystal Cabinet 
from The Pickering Manuscript
environ 1803

 

Pages-3435-Crystal_Cabinet-24janv16-FIN.jpg

 

 

The Maiden caught me in the Wild,
Where I was dancing merrily;
She put me into her Cabinet
And Lock’d me up with a golden Key.


This Cabinet is form’d of Gold
And Pearl & Crystal shining bright,
And within it opens into a World
And a little lovely Moony Night.

 

crystal_1.jpg

 

 

Another England there I saw,
Another London with its Tower,
Another Thames & other Hills,
And another pleasant Surrey Bower,


Another Maiden like herself,
Translucent, lovely, shining clear,
Threefold each in the other clos’d –
O; what a pleasant trembling fear !


O what a smile ! a threefold Smile
Fill’d me, that like a flame I burn’d;
I bent to Kiss the lovely Maid,
And found a Threefold Kiss return’d .


I strove to sieze the inmost Form 
With ardor fierce & hands of flame,
But burst the Crystal Cabinet,
And like a Weeping Babe became –

A weeping Babe upon the wild,
  And Weeping Woman pale reclin’d,
And in the outward air again
I filld with woes the passing Wind.

 


 

golden_Chappel.jpg


 

 

The Crystal Cabinet and the Mental Traveller belong to a truly mystical order of poetry. The former is a lovely piece of lyrical writing, but certainly has not the clearness of crystal. Yet the meaning of such among Blake's compositions, as this is, may sometimes be missed chiefly through seeking for a sense more recondite than was really meant. A rather intricate interpretation was attempted here in the first edition of these Selections. Mr. W. M. Rossetti has probably since found the true one in his simple sentence: "This poem seems to me to represent, under a very ideal form, the phenomena of gestation and birth" (see the Aldine edition of Blake's Poems, page 174). The singular stanza commencing "Another England there I saw," &c., may thus be taken to indicate quaintly that the undeveloped creature, half sentient and half conscious, has a world of its own akin in somewise to the country of its birth.

http://en.wikisource.org/wiki/Life_of_William_Blake_(1880),_Volume_2/Ideas_of_good_and_evil

 

Le Cabinet cristal et le voyageur mentale appartiennent à un ordre véritablement mystique de la poésie. Le premier est un beau morceau de l'écriture lyrique, mais n'a certainement pas la clarté du cristal. Pourtant, la signification d'une telle parmi les compositions de Blake, que cela soit, peut parfois manquer principalement par la recherche d'un sens plus obscur que ce qui était réellement destiné. Une interprétation plutôt complexe a été tentée ici, dans la première édition de ces sélections. M. WM Rossetti a probablement depuis trouvé la vraie dans sa phrase simple: «Ce poème me semble représenter, sous une forme très idéal, les phénomènes de la gestation et la naissance» (voir l'édition Aldine des Poèmes de Blake , à la page 174) . La strophe singulier commençant par «Un autre Angleterre, j'ai vu," & c., Peut donc être prises pour indiquer bizarrement que le sous-développée créature, à moitié sensible et demi consciente, a un univers qui lui est propre s'apparente à some wise au pays de sa naissance.


Night_Thoughts.jpg

 

"Blake’s ‘The Crystal Cabinet’ explores the movement from Beulah to Generation. In the poem, a young man is taken away from the ‘Wild’, where he tells us he was ‘dancing merrily’ – a place of innocence. He is caught by a maiden, taken into the cabinet, and locked up with a ‘golden Key’ (1972, p.429, ll. 1-4). In the cabinet he sees another England, another London and Thames (ll. 9-12). They are like the one he knows, but different. A sexual and imaginative development takes place with the maiden, and during his experience the youth strives to ‘seize the inmost form’ of this event (l. 21). Doing so, he bursts the cabinet, becoming a ‘Weeping Babe’ – born into our world of experience (l. 24). The youth of the poem is moving from one realm to another through sexual and imaginative experience. It is a passage, indeed a rite of passage, from innocence to experience – one that unites the two opposites. It may seem like a fall in the tradition of Adam and Eve, but for Blake one must move from the innocence of the earthly paradise of Beulah into Generation, in order to progress spiritually. To not allow oneself this sexual and imaginative route, leads one only to Ulro, where Thel in Blake’s Book of Thel falls. With no imaginative and sexual experience one becomes half dead, a ghost in ‘a schizoid second infancy or idiocy’ (Bloom 1971, p.57)."

Blake's Crystal Cabinet is open to interpretation, at which many have tried their hand. We will have a further look at in later posts.
" Blake " Le Cabinet Crystal ' explore le mouvement de Beulah en génération dans le poème , un jeune homme est enlevé le «sauvage» , où il nous a dit qu'il était « en train de danser joyeusement ' - . . Un lieu d'innocence Il est pris par une jeune fille , prise dans l'armoire , et enfermé avec une « clé d'or» (1972 , P.429 , ll . 1-4 ) . Dans le cabinet, il voit un autre en Angleterre , un autre à Londres et de la Tamise ( ll . 9-12 ) . Ils sont comme celui qu'il connaît , mais différent. un développement sexuel et imaginative a lieu avec la jeune fille , et au cours de son expérience de la jeunesse vise à « saisir la forme la plus profonde » de cet événement (à g. 21 ) . ce faisant, il éclate le cabinet , devenant un « Weeping babe ' - . né dans notre monde de l'expérience ( . l 24 ) la jeunesse du poème se déplace d'un domaine à l'autre grâce à l'expérience sexuelle et imaginative c'est un passage , en effet un rite . de passage , de l'innocence à l'expérience - . celui qui unit les deux opposés Il peut sembler comme une chute dans la tradition d'Adam et Eve , mais pour Blake il faut passer de l'innocence du paradis terrestre de Beulah en génération , afin de progresser spirituellement . Pour ne pas se permettre cette voie sexuelle et d'imagination , on ne mène qu'à Ulro , si le livre de Thel dans Blake de Thel tombe . N'ayant aucune expérience imaginative et sexuelle on devient à moitié mort , un fantôme dans « une seconde enfance ou l'idiotie schizoïde » ( Bloom 1971, p.57) . "

Cristal Cabinet de Blake est ouvert à l'interprétation , à laquelle beaucoup ont essayé leur main . Nous allons jeter un oeil de plus au plus tard dans les messages .
http://ramhornd.blogspot.fr/2010/12/crystal-cabinet.html

 

 

 

 

 

La pucelle me prit sur la lande,
Où je dansais allégrement;
Elle me mis dans son cabinet
Et m’enferma avec une clef dorée
Ce cabinet est fait en Or
Et Nacre & Cristal éclatant
Et il s’ouvre au-dedans sur un Monde
Et sur une exquise petite nuit de Lune.

 

 

crystal_2.jpg

 


Je vis là une autre Angleterre
Une autre Londres avec sa Tour
Une autre Tamise, et d’autres collines
Et un autre charmant berceau  du Surrey


Une autre pucelle comme la première
Transparante, exquise, éclatante
L’une trois fois en l’autre close
Oh, quel aimable émoi tremblant


Oh, quel sourire, un sourire  triple
M’emplit m’embrasa comme une flamme
Je me penchais pour embrasser l’exquise pucelle
Et par trois fois m’embrassa en retour


Je tentais de saisir la forme du tréfonds
Avec furie et des mains de flamme
Mais je brisais le cabinet de cristal
Et je devins comme un bébé en pleur


Un bébé en pleur sur la Lande
Et la femme en pleur gisait pâle
Et me retrouvant à l’air libre
J’empli avec malheur le vent errant.

 

 

 

 

Summary
"The Crystal Cabinet" tells the tale of an unhappy and unsuccessful love affair. It is a crossing of worlds for the speaker, who exists in one world at the beginning of the poem (“caught me in the wild”), is captured and “lock’d up” in a second world (“another England there I saw”) and is finally tossed out and falls into a third world (“a weeping Babe upon the wild”).
résumé
"Le Cabinet de Cristal" raconte l'histoire d'un chagrin d'amour et d'échec. C'est une traversée des mondes de l'orateur, qui existe dans un monde au début du poème («moi capturés dans la nature»), est capturé et "lock'd up" dans un deuxième monde («une autre Angleterre, il ya, je vu ») et est finalement éjecté et tombe dans un pays du tiers monde (« une fille qui pleure sur la nature ").

In Blake’s mythology, there were three worlds in which one could live (or three levels to one world). Eternity is representative of our natural world as we live in it; in a nutshell, it is reality. Higher up we have Beulah, which is like heaven. In Beulah, there is no conflict and all is at peace, all is one. The lower of the worlds is Ulro. Ulro is the realm of torment, suffering, and death, the material world. Ulro has no contact with Eternity and is where all the fallen souls end up.
Dans la mythologie de Blake, il y avait trois mondes dans lesquels on pourrait vivre (ou trois niveaux à un seul monde). L'éternité est représentatif de notre monde naturel que nous vivons en elle, en un mot, c'est la réalité. Plus haut, nous avons Beulah, qui est comme le ciel. En Beulah, il n'ya pas de conflit et que tout est en paix, tout est un. La partie inférieure des mondes est Ulro. Ulro est le royaume du tourment, souffrance et la mort, le monde matériel. Ulro n'a aucun contact avec l'éternité et c'est là que toutes les âmes déchues finir.

In this poem, we have a speaker who becomes the object (victim perhaps) of an erotic possessive maiden. The first two stanzas are fairly simple narrative to follow, with the only real outstanding metaphor is in line 4 (“Lock’d me up”) which is a play on words for copulation (“put me into her cabinet”) as well as a pun on John Locke, the philosopher who related the minds of all newborn humans as empty “cabinets.” It is at line 7 where the poem begins to shed its simple narrative and enter the world of Blake mythology.
Dans ce poème, nous avons un haut-parleur qui devient l'objet (la victime peut-être) d'une jeune fille érotique possessif. Les deux premières strophes sont narrative assez simple à suivre, avec la seule métaphore exceptionnelle réel est dans la ligne 4 ("moi Lock'd up") qui est un jeu de mots pour la copulation («me mettre dans son cabinet») ainsi que un jeu de mots sur John Locke, le philosophe qui a relaté les esprits de tous les nouveau-nés humains comme vides "cabinets". c'est à la ligne 7, où le poème commence à perdre son récit simple et entrez dans le monde de la mythologie Blake.
The reference to “threefold” in line 15 is how the reader can become aware which world the speaker has entered, the third of Blake’s worlds being Beulah. While in this new world, the speaker makes an attempt to apprehend the essence of his existence there and tries to make his transient moment permanent. This is one of the causes that will lead to his fall to Ulro. The other leading factor to the cause is how the speaker trades places with his maiden and becomes the possessive force in the relationship (“I strove to seize the inmost form / With ardor fierce & hands of flame”).
La référence à la «triple» à la ligne 15 est de savoir comment le lecteur peut se rendre compte que le monde est entré dans le haut-parleur, le tiers des mondes Blake étant Beulah. Alors que dans ce nouveau monde, l'orateur fait une tentative d'appréhender l'essence de son existence là-bas et essaie de faire son moment transitoire permanente. C'est l'une des causes qui conduisent à sa chute à Ulro. L'autre facteur principal à l'origine est de savoir comment le haut-parleur métiers lieux avec sa fille et devient la force de la relation possessive ("je me suis efforcé de saisir la forme intime / Avec ardeur féroce et les mains de la flamme").
http://www.gradesaver.com/the-complete-poems-of-william-blake/study-guide/section13/

 

http://blakeismyhomie.blogspot.fr/2011/01/crystal-cabinet-by-william-blake.html


ParadiseLLinell2.jpg

George Reads 'The Crystal Cabinet' By William Blake

 

 

 

                                                                                                                                                                      The Virtual Crystal Cabinet (William Blake) 2002

An interactive web3D world based on a poem by William Blake. Sensor Based Advancement OFF, Manual Forward Previous ON.

http://www.rc.umd.edu/praxis/designsonblake/guynup/guynup.html


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Date de création : 14/03/2015 @ 15:15
Dernière modification : 14/02/2016 @ 18:25
Catégorie : TOME 2
Page lue 1887 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

      
NEWS
 
à connaître
et faire connaître
KAIZEN
 
erik_johansson.jpg
Infos sur les alternatives vraies.
 
Concert
Chez "Michto"
double clic plein écran
 
 
la dernière vidéo:
Sacs à dos, Tahiti
et Noix de coco
 
Fernand sing
at Tate Britain, London
 
fer_tate_1.jpg

William Blake,
253th Birtday Anniversary
 
 
logo_mat_informatique.jpg
Achetez d'occase
chez de gens sérieux.
C'est résister
à l'obsolescence  programmée

 
Les disques
Ode to William blake Volume 2
Jaquette_volume_2_recto.jpg
 
 
Ode to William Blake Volume 1
   jaquette_Blake_petit.jpg

Equalizer_04.gifEcoutez l'album !
Achetez l'album (courrier)
par PayPal

20€ frais de port inclus

 

Rien à comprendre


Rien à comprendre  

Equalizer_04.gifEcoutez l'album !
Achetez l'album (courrier)
par PayPal

15€ frais de port inclus
Le coffret Ode to Willam Blake+ le disque Rien à comprendre (25€ frais de port inclus)

Petites réflexions

scream.gif

 

 

Interview :

 Old man look at my life,
I'm a lot like you were. (N. Young)

 

W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^